SHAKSHUKA

Ingrédients pour votre recette de cuisine
Recette pour 6 personnes

4 c à soupe d’huile d’olive

1 oignon

4 gousses d’ail

1/2 piment vert

1Kg de tomates

6 poivrons rouges

1 c à café de sel

1/2 c à café de poivre

1/2 c de cumin

1/2 de paprika

1 c.a.c de cannelle

6 oeufs

Un peu de Feta

1/2 botte de persil

Préparation de votre entrée

Mondez les tomates et les poivrons après les avoir ébouillantés ou pelez-les avec un économe spécial peaux fines; coupez-les en gros morceaux. Pelez et écrasez l’ail, effeuillez le persil.

Dans une grande poêle avec l’huile, faites revenir à feu moyen les tomates, les poivrons, le piment, l’ail et les épices. Couvrez et laissez confire à feu doux pendant 30 min, jusqu’à ce que la préparation soit bien fondue et réduite. Salez et poivrez.

Cassez les oeufs sur la préparation, assaisonnez et couvrez; laissez cuire pendant 3 à 4 min, jusqu’à ce que le blanc soit pris et le jaune encore coulant.

Émiettez la feta sur la préparation et ajoutez le persil.

Servez immédiatement, avec du pain complet

Bienfaits:
Les antioxydants contenus dans le poivron neutralisent efficacement les radicaux libres dans l’organisme et diminuent ainsi l’accumulation de cholestérol dans les artères. C’est une source naturelle de vitamine B6 et d’acide folique. Une étude a démontré que le poivron réduit les risques d’AVC, de maladies coronariennes et de maladies cardiovasculaires. Il est  le légume frais le plus riche en vitamine C. Il apporte aussi de la vitamine A et des provitamines A, surtout lorsqu’il est bien mûr (rouge). Il constitue également une bonne source de vitamines de groupe B, notamment B6 et B9 et de la vitamine E.

Le poivron jaune cru est particulièrement bien pourvu en vitamine B9 tandis que le poivron vert est source de vitamine K.

Il renferme de nombreux minéraux et oligo-éléments : beaucoup de fer, du cuivre, du calcium, du potassium, du phosphore, du manganèse et du zinc.

Sa chair et sa peau offrent des teneurs élevées en substances anti oxydantes : caroténoïdes et flavonoïdes.

Les tomates contiennent du Lycopène qui est un hydrocarbure de la famille des caroténoïdes. C’est ce qui la pigmente en rouge et c’est un puissant anti-oxydant.

On retrouve du Lycopène à raison de 30 mg dans 200 ml de sauce tomate.

Il agit sur les cancers et notamment sur celui de la prostate. Ces caroténoïdes diminuent de 20 à 45% les risques de cancer de la Prostate. Ils auraient également une action sur la fertilité masculine.

L’ail et l’oignon contiennent de l’allicine, une substance qui favorise la circulation sanguine et stimule le désir. Grâce à leurs effets vasodilatateurs, stimulant et tonifiant, ces aliments seraient à l’origine d’une augmentation du nombre de spermatozoïdes et d’une bonne érection.

La cannelle, prescrite dans la médecine chinoise depuis des siècles contre l’impuissance masculine. Cette épice ayant un effet vasodilatateur, le flux sanguin, nécessaire à l’érection, s’en trouverait favorisé.

Le paprika est riche en vitamine dont les plus importantes pour l’organisme, le bêta-carotène, la vitamine K et la vitamine C, qui stimulent l’organisme en agissant comme tonifiant ou comme régulateur du métabolisme

Riche en potassium (2 344mg/100g) : cette épice rouge possède des qualités nutritives exceptionnelles. Le paprika est riche en magnésium (185mg/100g), présente une bonne quantité de phosphore (345mg/100g) et détient une quantité non négligeable de calcium (177mg/100g). Le magnésium est essentiel à la synthèse du monoxyde d’azote, encore appelé oxyde nitrique, ou NO. Le NO joue  un rôle prépondérant au niveau de l’endothélium des parois vasculaires et favorise la vasodilatation et l’érection. De faibles taux de magnésium sont identifiés chez les hommes souffrant d’éjaculation précoce.

Les oeufs contiennent de l’arguinine. A partir de l’arginine le corps fabrique de l’acide nitrique qui favorise la dilatation des vaisseaux sanguins et la sécrétion de créatine qui, par ailleurs, est bonne pour les muscles. La L-arginine réduit aussi la viscosité du sang et fait baisser la pression dans les vaisseaux sanguins.

L’acide nitrique – vous l’avez compris – de par son action de dilatation des vaisseaux sanguins – est donc très bon pour l’érection. La femme n’est pas en reste, car, pour la femme ménopausée, l’arginine accroît l’amplitude des contractions vaginales et la lubrification des muqueuses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *