PIPERADE

Recette pour 4 personnes

Ingrédients pour votre ENTRÉE

35 g d’huile d’olive

300 g d’oignons blanc

500 g de piment doux

2kg g de tomates

45 g de gousse d’ail

3 g de thym frais ou séché

1 feuille de laurier

3,5 g de sel

0,5 g de poudre de piment d’espelette

30 g de confiture ou de sucre

0,4 g de poivre du moulin

2 gros oeufs

Les +:
Faire revenir une tranche épaisse de jambon cru de Bayonne ou d’ailleurs, séparément dans une poêle puis émietter sur la piperade avant de servir. C’est la véritable recette basque de la piperade.

Préparation de votre entrée

Faire frire les oignons dans une casserolle avec l’ail grossièrement taillée. Y ajouter les poivrons coupés en lamelle d’1 cm de long. Laisser bouillir à feu doux en remuant régulièrement. Si les tomates n’ont pas produit assez de jus rajouter une conserve de tomate biologique à votre préparation. A la fin ajouter les deux jaunes d’oeufs et bien remuer. Ajouter un peu de sucre si vos tomates sont trop acides. Ajouter le jambon cuit émietté avant de servir.

Bienfaits:

Les piments doux contiennent des antioxydants (de la Capsaïcine et des Flavonoïdes  en abondance) qui neutralisent efficacement les radicaux libres dans l’organisme et diminuent ainsi l’accumulation de cholestérol dans les artères. Le piment réduirait les risques d’AVC, de maladies coronariennes et de maladies cardiovasculaires. Le piment est un des légume frais le plus riche en vitamine C. Il apporte aussi de la pro-vitamine A surtout lorsqu’il est bien mûr (rouge). Il constitue également une bonne source de vitamines de groupe B, notamment B6 et B9 et de la vitamine K. Autant de vitamines qui stimulent le corps .
Il contient naturellement de nombreux minéraux et oligo-éléments : beaucoup de fer, du cuivre, du Manganèse.
Les piments rouges présentent une bonne concentration en bêta-carotène et en bêta-cryptoxanthine, des composés précurseurs de vitamine A dans l’organisme. Il contient du lycopène, un composé lui aussi antioxydant.

Les tomates contiennent du Lycopène qui est un hydrocarbure de la famille des caroténoïde. C’est ce qui la pigmente en rouge et c’est un puissant anti-oxydant. On retrouve du Lycopène à raison de 30 mg dans 200 ml de sauce tomate. Il agit sur les cancers
et notamment sur celui de la prostate. Ces caroténoïdes diminuent de 20 à 45% les risques de cancer de la Prostate. Ils auraient également une action sur la fertilité masculine.

 

L’ail et l’oignon contiennent de l’allicine, une substance qui favorise la circulation sanguine et stimule le désir. Grâce à leurs effets vasodilatateurs, stimulant et tonifiant, ces aliments seraient à l’origine d’une augmentation du nombre de spermatozoïdes, d’une bonne érection et d’une meilleure sensibilité vaginale.

Les oeufs contiennent de l’arguinine. Après 40 ans un homme sur trois a des problèmes de virilité. A l’approche de la ménopause le plaisir s’atténue chez de nombreuses femmes. Pour les deux sexes l’arginine – acide aminé (il y en a vingt) naturellement présent dans le corps mais souvent en quantité insuffisante – peut faire la différence.
A partir de l’arginine le corps fabrique de l’acide nitrique qui favorise la dilatation des vaisseaux sanguins et la sécrétion de créatine qui, par ailleurs, est bonne pour les muscles. L’arginine réduit aussi la viscosité du sang et fait baisser la pression dans les vaisseaux sanguins. L’acide nitrique par son action de dilatation des vaisseaux sanguins est donc très bon pour l’érection. Pour la femme ménopausée, l’arginine accroît l’amplitude des contractions vaginales et la lubrification des muqueuses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *